Mon amour de la céramique date probablement de la petite enfance : chaque séjour estival chez mes grands-parents à Cannes était l’occasion pour mes parents de m’emmener visiter les petits villages de l’arrière-pays où l’on trouvait des ateliers de poterie à tous les coins de rue. Une fois adulte, j’ai embrassé la carrière d’enseignante et élevé quatre enfants.


Ayant mis un terme à cette carrière en 2007, j’ai repris des études d’anglais commencées des années plus tôt et j’ai pu terminer un master en littérature irlandaise en 2011. Alors que j’envisageais de commencer une thèse, un deuil difficile en 2013 a bouleversé ma vie. J’ai laissé derrière moi mes ambitions universitaires  et commencé des cours de poterie en septembre 2014 auprès de Maguite Hommais-Gaudin à Beuvillers, près de Lisieux. C’était un rêve discret mais tenace que je réalisais enfin. Grâce aux encouragements de ma formatrice et de mes proches, j’ai vite progressé, notamment en tournage, acquis rapidement mon propre tour puis un four. Un enchaînement de circonstances m’a conduite à quitter le statut d’amateur pour celui de potière professionnelle. Vivant à la campagne dans le Pays d’Auge, j’ai pu, aidée par mon époux, aménager un atelier dans une dépendance de la maison familiale. Je travaille le grès, principalement au tour. J'aime essayer toutes sortes de techniques de décoration : engobage, sgraffiato, réserve à la cire, abrasion par l'eau, décors à la terre sigillée colorée...Depuis mon installation professionnelle en mai 2016, je vends mes pièces sur les marchés de potiers et d’artisans, directement à mon atelier et sur ma boutique en ligne.

Mes pièces, cuites dans un four électrique, ont une vocation utilitaire car j'aime l'idée que mes pots trouveront leur place dans un autre foyer et rendront un service quotidien, parfois très loin de la Normandie.