Mon amour de la céramique date probablement de la petite enfance : chaque séjour estival chez mes grands-parents à Cannes était l’occasion pour mes parents de m’emmener visiter les petits villages de l’arrière-pays où l’on trouvait des ateliers de poterie à tous les coins de rue. Une fois adulte, j’ai embrassé la carrière d’enseignante et élevé quatre enfants.

My love of ceramics probably dates from my early childhood: each summer visit to my grandparents' home in Cannes was an occasion for my parents to take me to little villages of the back country where one found pottery workshops on every street corner. As an adult, I embraced a teaching career and I raised four children. 


Ayant mis un terme à cette carrière en 2007, j’ai repris des études d’anglais commencées des années plus tôt et j’ai pu terminer un master en littérature irlandaise en 2011. Alors que j’envisageais de commencer une thèse, un deuil difficile en 2013 a bouleversé ma vie. J’ai laissé derrière moi mes ambitions universitaires  et commencé des cours de poterie en septembre 2014 auprès de Maguite Hommais-Gaudin à Beuvillers, près de Lisieux. C’était un rêve discret mais tenace que je réalisais enfin. Grâce aux encouragements de ma formatrice et de mes proches, j’ai vite progressé, notamment en tournage, acquis rapidement mon propre tour puis un four. Un enchaînement de circonstances m’a conduite à quitter le statut d’amateur pour celui de potière professionnelle. Vivant à la campagne dans le Pays d’Auge, j’ai pu, aidée par mon époux, aménager un atelier dans une dépendance de la maison familiale. Je travaille le grès, principalement au tour. J'aime essayer toutes sortes de techniques de décoration : engobage, sgraffiato, réserve à la cire, abrasion par l'eau, décors à la terre sigillée colorée...Depuis mon installation professionnelle en mai 2016, je vends mes pièces sur les marchés de potiers et d’artisans, directement à mon atelier, sur ma boutique en ligne et dans des boutiques de la région.

Mes pièces, cuites dans un four électrique, ont une vocation utilitaire car j'aime l'idée que mes pots trouveront leur place dans un autre foyer et rendront un service quotidien, parfois très loin de la Normandie.

Having put an end to my days as a schoolteacher in 2007, I returned to studies in English that I started years before, and I was able to  complete a master's degree in Irish literature in 2011. While I was planning to begin work on a doctoral dissertation a difficult period of mourning in 2013 upended my life. As a result, I left my academic ambitions behind and, in September 2014, began taking courses in pottery under the guidance of Maguite Hommais-Gaudin at Beuvillers, near Lisieux. It was a subtle but persistent dream that I was finally realising. Thanks to the encouragement that I received from my pottery teacher and from my family, I progressed quickly, notably in the area of wheelthrowing, and soon acquired my own wheel, then a kiln. A chain of events led me to exchange amateur status for that of a professional potter.
Living on a farm, in the Pays d'Auge, I was able, with the assistance of my husband, to arrange a studio for myself in an outbuilding adjacent to our family home. My work with stoneware is done mainly on the wheel. I like to try various kinds of decorative techniques: use of slips, sgraffito, wax resist, water-etching and stained terra sigillata. 
Since my professional debut in May 2016, I sell my creations at pottery and artisanal markets, directly from my studio, in my online boutique and in local shops. My ceramics, finished in an electric kiln, have a utilitarian value, because I like the idea that my pieces will find their place in another home and will serve a daily service, sometimes very far from Normandy.